L’assurance habitation : pourquoi, qui, comment ?

L’assurance habitation : pourquoi, qui, comment ?

L’assurance habitation : pourquoi, qui, comment ?

Pourquoi l’assurance habitation ?

L ‘assurance habitation, également appelée contrat multirisque, est le contrat qui protège votre logement. Il indemnise ses souscripteurs suite à des inondations ou divers dégâts des eaux, des incendies, des vols ou divers vandalismes, des catastrophes naturelles, des dégâts suite à des problèmes électriques, etc. En cas de problème, l’assurance habitation rembourse les travaux : pas exemple après un vol, les frais occasionnés par le changement de serrure effectué par SOS Serrurier Lille vous seront remboursés. L’assurance se charge également de trouver un logement provisoire pour les personnes concernées en cas de dégâts trop importants, comme par exemple après un incendie qui pourrait avoir ravagé une grande partie du logement. L’assurance habitation concerne également la responsabilité civile, c’est-à-dire qu’il protège non seulement les biens immobiliers, mais également les personnes et animaux.

Pour qui ?

Cette assurance est absolument obligatoire pour les locations, pour assurer aux propriétaires de ne pas avoir de travaux à payer en cas de problème. Si le locataire refuse d’y souscrire, le propriétaire est dans son droit de rompre le bail. Il faut savoir qu’en cas de sinistre ou de vol c’est au propriétaire de s’occuper des travaux. L’assurance habitation du locataire permet d’indemniser ses travaux pour qu’ils ne soient pas au frais du propriétaire en cas de problème. Il existe deux grandes exceptions à cette règle : les locataires d’appartements meublés ainsi que ceux résidants dans des logements de fonctions n’ont pas besoin de souscrite à une assurance habitation.

Elle est en revanche facultative pour les propriétaires qui habitent leur bien, mais ne pas y souscrire signifie qu’ils devront payer l’intégralité des travaux en cas de problèmes. Ce qui n’est pas conseillé quand on sait le prix des travaux après un incendie ou un dégât des eaux.

Comment ?

Le contrat de l’assurance habitation s’étend généralement sur un an et est automatiquement reconduit pour l’année suivante si le bail n’est pas rompu, ou que le propriétaire n’annonce pas un changement. Le coût de l’assurance dépend autant de la surface habitable du logement à assurer que du nombre de pièces, des biens meubles, des particularités du logement (alarmes désormais obligatoires, cheminée, piscines) que de la situation géographique de l’habitation.

En cas de problème, l’assurée doit déclarer les dégâts sous les deux jours pour un cambriolage et sous les cinq jours pour un sinistre. Il a le choix entre remplir un constat ou bien écrire une lettre. L’assurée doit ensuite faire appel à des professionnels afin d’obtenir un devis sur le montant des travaux à réaliser, pour rendre le logement de nouveau habitable. L’assurée peut ensuite effectuer les travaux dont il sera ensuite indemnisé par son assurance habitation.

Pour ce qui est de l’indemnisation, l’assurance habitation ne rembourse qu’à autour du montant fixé par l’expertise. L’assurance ne rembourse pas toujours entièrement le montant des travaux, et la partie restant à la charge de l’assurée est nommée franchise. Celle-ci apparait dans le contrat, ou est également indiqué le plafond des remboursements possibles de votre assurance habitation. Ce pourquoi il est toujours important de bien lire le contrat avant d’y souscrire.