Fenêtres et isolation thermique

Fenêtres et isolation thermique

Fenêtres et isolation thermique

L’isolation thermique permet évidemment un confort pour le logement, mais aussi des économies d’électricité. Un logement bien isolé est mieux chauffé, nécessite moins d’électricité et est moins polluant. Enfin, la rénovation thermique permet d’acquérir certaines aides financières, telles que le crédit d’impôt. Il ne faut pas non plus oublier qu’une bonne isolation thermique isole également des nuisances sonores ! Votre serrurier vous en dit plus sur la protection de la maison et son isolation dans cet article.

Les vitres

Le vitrage est la base de l’isolation thermique, il est essentiel qu’il soit de bonne qualité. Le double vitrage classique est un minimum : son efficacité réside dans la couche d’air séparant les deux vitres, évitant à celle côté intérieur de perdre sa chaleur au contact de celle extérieure. Un gaz, l’argon généralement, peut être ajouté pour améliorer l’isolation thermique : on appelle cela le double Vitrage à Isolation Renforcée (VIR). Enfin, il existe également le triple vitrage, qui isole parfaitement la chaleur et le bruit.

Les matériaux

La matière de la fenêtre joue également dans l’isolation thermique. Sa qualité est importante, car une mauvaise structure peut avoir tendance à se déformer, et donc à réduire ses capacités d’isolation. Trois matériaux sont utilisés pour la fabrication des fenêtres isolantes :

– Le bois : c’est un matériau naturel qui possède d’excellentes capacités d’isolation pour la chaleur et le son. Son principal défaut est qu’il se détériore, il est impératif de le traiter convenablement.

– L’aluminium : ses principaux avantages et sa résistance et son imputrescibilité. Les fenêtres en aluminium ont de bonnes chances de durer longtemps, mais ne sont pas aussi efficaces que le bois ou le PVC pour garder la chaleur. Pour une bonne isolation thermique, il est nécessaire de choisir des fenêtres à rupteur de pont thermique.

– Le PVC : c’est un excellent isolant, thermique et phonique, beaucoup plus léger que les deux autres matériaux.

Il existe également des fenêtres dites mixtes, en bois et en aluminium, qui combine les caractéristiques isolantes à la fois thermiques et sonores des deux matériaux.

Le coefficient d’isolation thermique U

L’isolation thermique est mesurée par le coefficient U comme unité de mesure pour l’isolation thermique d’une cloison. Pour étudier l’isolation d’un vitrage, on parle de l’Ug. Pour étudier l’isolation d’un vitrage et de sa cloison on parle de l’Uw. Enfin, on utilise U pour mesure le coefficient de transmission thermique W/m²K. Ces chiffres ont pour but de pouvoir comparer l’isolation thermique des fenêtres : plus le chiffre est petit, meilleur sera l’isolation. C’est également ce chiffre qui est utilisé pour les demandes de crédit d’impôt.

Appliqués aux fenêtres, on estime que pour avoir une bonne isolation, vous devrez vous tourner vers une fenêtre en bois ≤ 1,6 Uw, en PVC ≤ 1,4 Uw et en aluminium ≤ 1,8.

Enfin, faites confiance aux labels, tels que NF pour les fenêtres en bois, Acotherme pour l’isolation thermique et sonore, CEKAL*** pour la garantie d’une qualité pendant 10 ans, et enfin « Pose portes & fenêtres »**** pour l’installation réussie de vos fenêtres. Et pour compléter l’isolation de votre logement, n’hésitez pas à demander à votre artisan de Lille les meilleurs conseils pour l’isolation de votre porte d’entrée.